Selon Facebook, les personnes sans emploi, célibataires et jeunes envisagent peut-être de désactiver leur compte Facebook, selon une étude publiée dans le journal Facebook.

dit que le géant des médias sociaux pourrait perpétuer les inégalités sociales existantes. Les résultats ont montré que les personnes qui avaient cherché du travail au cours des quatre dernières semaines étaient plus susceptibles d'avoir désactivé leur compte Facebook – éliminant ainsi une ressource potentielle dans leur recherche d'emploi, selon les chercheurs.

" plutôt que de jouer le rôle de démocratiseur, Facebook perpétue peut-être les inégalités sociales existantes", a déclaré Eric Baumer, de l'Université Lehigh de Bethlehem, en Pennsylvanie. Les personnes âgées, les hommes, issus d'un ménage à faible revenu, plus conservateurs sur le plan social ou ceux qui pèsent moins, sont les plus susceptibles de n'avoir jamais eu de compte sur le site des médias sociaux.

Par contre, les personnes plus jeunes, à la recherche d'un emploi ou célibataires envisagent la désactivation, tandis que les utilisateurs actuels comprennent les personnes d'âge moyen, les femmes, les personnes à revenu élevé, mariées et idéologiquement libérales. "Mon analyse révèle que les personnes appartenant à des ménages à faible revenu sont moins susceptibles d'avoir un compte Facebook", a déclaré Baumer.

"Cependant, les réseaux sociaux ont joué un rôle important dans la promotion du" capital social ", qui peut être utilisé pour accomplir certaines tâches, notamment pour trouver un emploi", at-il noté.

Pour l'étude présentée à la conférence ACM 2018 sur les facteurs humains dans les systèmes informatiques au Canada, Baumer a analysé les données de 1 000 ménages américains tirés d'une enquête téléphonique menée auprès d'adultes de 18 ans et plus.

Grâce à la modélisation probabiliste, l'équipe a cherché à identifier des facteurs prédictifs pour les quatre types d'utilisation et de non-utilisation de Facebook.

Parmi les facteurs qu’il a explorés, huit sont apparus comme des prédicteurs d’usage et de non-usage: âge, sexe, situation matrimoniale, recherche de travail au cours des quatre dernières semaines, revenu, race, poids et idéologie sociale ( libéral à conservateur).

Source: IANS
Source d'image: Shutterstock

    

Publication: 25 juillet 2018 17h40 | Mis à jour: 25 juillet 2018 17h42

        
            
        
        

Source

Tags: