Une consommation légère augmente également le risque de mort, selon une étude

Il s'avère que boire un verre de vin quotidiennement pour des raisons de santé peut ne pas être aussi sain après tout. La première auteure, Sarah M. Hartz, a déclaré: «Avant, il me semblait que consommer une ou deux boissons par jour n’était pas si grave, et certaines études ont même suggéré que cela pouvait améliorer la santé. Mais nous savons maintenant que même les buveurs quotidiens les plus légers ont un risque de mortalité accru. »

Bien que certaines études antérieures aient lié la consommation légère d'alcool à l'amélioration de la santé cardiovasculaire, la nouvelle étude montre que les gains potentiels sont compensés par d'autres risques. Son équipe a évalué le risque de maladie cardiaque et le risque de cancer et a constaté que, bien que dans certains cas, l’alcool puisse réduire le risque de problèmes cardiaques, chaque jour la consommation d’alcool i augmente le risque de cancer et il en résulte un risque de mortalité.

"Consommer un ou deux verres environ quatre jours par semaine semblait protéger contre les maladies cardiovasculaires, mais boire tous les jours éliminait ces avantages", a-t-elle déclaré. "En ce qui concerne le risque de cancer, toute consommation d'alcool était préjudiciable."

«Une augmentation de 20% du risque de décès est un problème beaucoup plus grave chez les personnes âgées qui présentent déjà un risque plus élevé», a expliqué Hartz. «Relativement peu de personnes meurent dans la vingtaine, une augmentation de 20% de la mortalité est donc faible mais significative. À mesure que les gens vieillissent, leur risque de décès, quelle que soit leur cause, augmente également. Ainsi, une augmentation de 20% du risque à 75 ans se traduit par beaucoup plus de décès qu'à 25 ans. »

Lire Aussi:  Une alimentation saine pour les hommes

Elle a prédit que, à mesure que la médecine deviendrait plus personnalisée, certains médecins pourraient recommander aux personnes ayant des antécédents familiaux de problèmes cardiaques de boire un verre, mais les médecins pourraient recommander l'abstinence dans les familles ayant des antécédents de cancer.

    

Publié le 5 octobre 2018 à 6:51

        
            
        
        

Source

Tags: