Comment la conduite vous rend plus intelligent?

Il y a beaucoup de choses que vous devez savoir quand il s'agit de conduire. En plus d'avoir des informations sur les meilleures pièces de voiture, couvre voiture la conduite et beaucoup plus, vous devez savoir comment la conduite aide à améliorer les cellules du cerveau. La conduite est amusante et aventureuse. Cela fait partie de notre mobilité inévitable régulière qui fait gagner du temps et de l'énergie pour rattraper des activités ou des événements chers à nos vies.

Par ailleurs, conduire prudemment exige de la concentration et de l'attention au milieu de l'instantané. événements auditifs. Vous n'êtes pas un conducteur accompli sans la capacité de prendre des décisions cognitives rapides dans des environnements ou des situations dynamiques difficiles.

Cependant, rien ne frappe plus que les avantages pour la santé associés à la conduite quelle que soit la voiture, le style et l'emplacement . Il s'avère que la conduite a un impact positif significatif sur nos cellules cérébrales. Laissez-nous plonger dans ce

Comment conduire améliorer les cellules du cerveau?

 Comment la conduite améliore les cellules du cerveau "width =" 300 "height =" 200 " data-jpibfi-description = "" données-jpibfi-post-excerpt = "" données-jpibfi-post-url = "https://www.livealittlelonger.com/how-driving-makes-you-smarter/" data- jpibfi-post-title = "Comment la conduite vous rend plus intelligent?" data-jpibfi-src = "https://www.livealittlelonger.com/wp-content/uploads/2018/05/How-Driving-Improves-the-Brain -Cells-300x200.jpg "/> </p>
<p> Un peu de compréhension du cerveau est essentiel pour ces avantages Saviez-vous que les cellules du cerveau peuvent transmettre 1000 impulsions nerveuses par seconde? Le tissu cérébral, juste la taille de un grain de sable transporte 100 000 neurones Il est capable de <strong> renouveler un minimum de 700 neurones par jour </strong> dans l'hippocampe seul </p>
<div style=

Le cerveau réagit différemment en conduisant dans un environnement sûr par rapport à conditions difficiles ou qui incitent à la réflexion. juste pour changer les situations de la vie en particulier dans son développement, les fonctions existantes ou affectées (neuroplasticité). En même temps, le cerveau est capable de créer et de réparer des cellules cérébrales, d'apprendre de nouvelles choses et de les conserver en vieillissant (neurogenèse).

Technologie de réalité virtuelle utilisée pour étudier l'activité cérébrale systèmes d'imagerie par résonance magnétique dans diverses situations illustrent les résultats éclairés. Lorsque vous conduisez à travers des situations difficiles, votre cerveau déclenche des impulsions. En conséquence, les taux auxquels les neurones sont créés augmentent également en aidant à améliorer votre santé mentale et vos capacités de traitement cognitif.

La conduite active certaines parties du cerveau pour qu'elles répondent aux différents aspects. Ceux-ci incluent le maintien de la vitesse ou l'ajustement et la réaction aux incertitudes.

Lorsque vous conduisez, votre cerveau se comporte comme le pariétal, le moteur, le cortex cérébelleux et le lobe occipital (Un système de perception visuelle affecte les hallucinations. la cécité) sont déclenchés pour vous aider à réaliser de meilleures manœuvres. Autant que ces réactions pourraient sauver des vies dans des situations difficiles, ils provoquent également la capacité améliorée des cellules de cerveau pour augmenter la mémoire.

 Comment la conduite améliore les cellules de cerveau "width =" 392 " height = "196" données-jpibfi-description = "" données-jpibfi-post-excerpt = "" données-jpibfi-post-url = "https://www.livealittlelonger.com/how-driving-makes-you- smarter / "data-jpibfi-post-title =" Comment la conduite vous rend plus intelligent? "data-jpibfi-src =" https://www.livealittlelonger.com/wp-content/uploads/2018/05/How-Driving- Improves-the-Brain-Cells12-300x150.jpg "/> </p>
<div style=

Des actions comme tourner, inverser ou arrêter une voiture dépendent de votre cerveau pour activer ses processus visuo-moteurs et visuo-spatiaux.

Les aptitudes et les techniques de conduite, une fois appliquées, activent les cellules cérébrales pour l'activité maximisée du lobe frontal et du cervelet, le cervelet joue un rôle important dans le développement de la motricité. aide à surveiller les émotions, le plaisir et la peur.

Nous faisons des virages aux intersections avec ou sans trafic venant en sens inverse. En même temps, nous sommes capables de conduire sous des distractions auditives comme parler sur un téléphone portable mains libres, parler aux passants ou même aux navetteurs. La recherche révèle que de telles conditions provoquent des prélèvements sur les processus neuraux du cerveau humain. Ces processus sont chargés de gérer toute la gamme ou les complexités associées aux actions de conduite dans le monde réel.

Nous surveillons tous les voitures à proximité tout en conduisant en configurant les règles de circulation applicables à chaque déplacement. Par conséquent, nous devenons des êtres humains capables de planifier et d'agir. Grâce à nos cellules cérébrales, ces capacités reposent sur les zones de moteur pré-supplémentaire . Celles-ci incluent les cortex occipitaux latéraux, le cervelet et le pariétal supérieur.

La capacité de comprendre les rues, les ruelles, les routes et les autres routes principales utilisées régulièrement par un conducteur provoque des changements structurels au cerveau. Elle affecte la mémoire et active également les générations de cellules nerveuses de l'hippocampe.

La recherche révèle une activité cérébrale très étendue lorsque l'on effectue des virages à gauche aux intersections de routes achalandées par rapport à de simples actions liées à la conduite. Juste au cas où le processus de conduite est distrait, l'activation cérébrale tend à englober le cortex préfrontal par opposition aux parties postérieures, spatiales ou visuelles du cerveau

Lire Aussi:  8 conseils sur la façon de perdre du poids en 10 jours - Wellnessbin

Conclusion

Cependant Il est important de noter que la conduite est saine et agréable à bien des égards. La conduite peut déclencher les hormones de bonne sensation, populairement connues sous le nom d'endorphines.

Néanmoins, saviez-vous que l'hippocampe (le centre de mémoire) des chauffeurs de taxi londoniens est significativement plus grand? ? Ceci est associé à leur capacité à naviguer dans les 25 000 rues de Londres.

Le tissu cérébral a 1 milliard de synapses capables de communiquer entre eux en temps réel. Les neurones sont importants à des fins de rappel, d'où le plus de neurones dans votre cerveau, le plus d'informations que vous pouvez stocker et vous rappeler. Alors, après avoir pris la route, ne vous concentrez pas uniquement sur la fatigue associée à la circulation ou au long trajet; c'est bon pour la santé de votre cerveau et de votre corps.

Source

Be the first to comment on "Comment la conduite vous rend plus intelligent?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*